Charmante


"Eh mad'moiselle t'es charmante, ça te dit de monter dans ma voiture ?" Non. "Franchement t'es vraiment charmante, j'te prendrai bien en l******e". Non. Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans non. Un mot pourtant bien simple. Trois lettres, deux sons. C'est l'un des premiers mots que l'on comprend d'ailleurs. Pourtant, malgré tes 22 années d'expérience pour maîtriser la langue, tu n'as toujours pas compris ce concept. C'est bien triste pour toi, peut-être aurais-tu honte de savoir qu'un enfant de deux ans le comprend déjà. Il me semble quand même que nous parlons la même langue. Et quand bien même tu parlerais anglais, espagnol, italien, portugais, ou même hongrois, tu noteras que ce sont à peu de choses près les mêmes mots. C'est quand tu commences à saisir que ça devient plus difficile, tu t'énerves. Comme un enfant pourri gâté à qui on refuse un gâteau, un bonbon, un jouet. Ce que tu ne percutes pas,  c'est que je ne suis ni une friandise ni un jouet.

Tu ne comprends pas qu'une femme puisse te dire non, te tenir tête. Non je ne monterai pas dans ta voiture, non je ne ferai pas de gâteries à toi ou tes petits camarades. Et ça, ça te met hors de toi. Il paraît même que ça fait de moi une salope. Une quoi pardon? Je croyais que j'étais bien charmante tout à l'heure. Me voilà bien déçue. Il faut dire que ce que tu penses de moi a tellement d'importance à mes yeux... Cependant, il semblerait que tu aies vraiment un problème de vocabulaire. Avant de t'adresser à quelqu'un, il faudrait peut-être que tu saches parler tu ne crois pas ? Charmante, pour ta gouverne, a plusieurs synonymes: adorable, aimable, élégante, attirante, intéressante, plaisante, et j'en passe. Pourtant, salope n'en fait pas partie. A moins que je ne sache pas utiliser un dictionnaire ... En même temps, je ne suis qu'une femme...

Ce qui me pose surtout question, c'est qu'est-ce qui fait de moi une salope? Que je ne sois pas montée dans ta voiture? Mais pourtant si j'étais montée, je serai passée pour une salope, comme tu dis. Tu ne crois pas? Ou alors, c'est peut-être ma tenue vestimentaire. En soi, pas grand chose d'extravagant, à part que ce soir, j'ai mis des talons avec mon jean. La terre doit être vraiment peuplée de beaucoup de salopes dis donc, si une femme qui met des talons en est une.  Je n'imagine même pas celles qui font l'affront de montrer leurs jambes. Celles-là doivent directement aller en enfer, c'est sûr. Les pauvres filles quand même, il faudrait leur dire. Ah mais c'est pour ça que tu fais le tour des sorties de boîtes non? Nous remettre dans le droit chemin. Je comprends mieux tout d'un coup.

Mais vraiment, je dois être bête, parce qu'il y a encore des points que j'ai du mal à saisir. Si je m'habille un peu trop léger à ton goût, je suis une salope, c'est bien ça? Tu apprendras déjà que ton point de vue sur la mode féminine m'importe peu. N'est pas Karl Lagerfeld qui veut mon bonhomme. Et quand il est question mode, j'apprécie guère les commentaires et conseils de la part d'un mec qui sort dans la rue sans tee-shirt, ou encore en total look blanc. Si tu veux qu'on parle mode, je peux me lancer sur le sujet, mais je crois que tu ne seras pas content de savoir que tu passes pour un gros beauf (tu vois moi aussi je connais des insultes), et surtout que le total look blanc, à part pour participer à une White Party, est totalement has been. Et oui monsieur, je maîtrise mon sujet. Je ne vais pas venir critiquer ta voiture quand je peux à peine reconnaître les marques. En revanche, je peux te dire que sortir en ville avec un maillot de foot quand il n'y a pas match, est modeusement inacceptable, et ce n'est pas comme ça que tu vas emballer des filles crois-moi.

On en vient au nombre de centimètres carrés de ma tenue. Si je me découvre un peu, je suis une salope. Si j'en cache trop, je suis obligée d'en enlever. Je dois être vraiment bête comme fille, car je ne comprends plus rien du tout. Là, ce n'est pas que de ta faute je l'avoue. Ce sont les hommes en général. Je crois que vous ne savez pas vraiment ce que vous voulez. Peut-être que je devrais me taire, et puis tant qu'on y est, arrêter de travailler pour réduire le nombre d'hommes au chômage, et t'attendre sagement tous les soirs avec un  bon petit plat fait maison. Je t'avoue que ce concept bien archaïque de notre société ne me plait guère. Il faudrait que les femmes écoutent les conseils d'hommes sur comment s'habiller (hommes qui d'ailleurs ne savent pas qu'on a inventé le costume ajusté et bien taillé), alors tant qu'on y est pourquoi est-ce qu'on ne devrait pas vous demander aussi l'autorisation d'avoir de l'argent, de conduire, et de faire pipi ? Mais avant de nous dicter quoi faire, essayez de tous vous mettre d'accord, ça éviterait de devenir schizophrène.

Et si au lieu de me dire comment m'habiller, tu apprenais à te contrôler. Je ne suis pas sûre que la meilleure technique de drague consiste à insulter des filles au volant de ta voiture. Si ça marche, dis-le moi, histoire que j'en apprenne un peu sur cette technique. Je pourrais m'y mettre peut-être. Et puis je sifflerais les gars pour cause de mollets visibles, et je passerais des mains au cul. Si tu le fais, c'est que ça doit marcher non? Non, en fait, je ne crois pas que ça marche. Et si tu avais appris à respecter les filles dès ton plus jeune âge, peut-être que je n'aurais pas eu à apprendre à m'habiller pour ne pas me faire agresser. Tu aurais été un garçon respectable et j'aurais pu ce soir-là mettre une robe. Je serais rentrée tranquillement avec mes copines, sans me faire proposer à peu près 8 sauteries en 15 min, et je n'aurais pas eu en face de moi des policiers qui me disaient qu'ils ne pouvaient rien faire et que je n'avais qu'à faire attention. Eh bien oui, c'est sûr que c'est plus fun de déshabiller des femmes sur les plages que d'arrêter des mecs qui agressent des filles dans la rue. Peut-être que si on apprenait tout simplement aux hommes à respecter les femmes, ils n'auraient pas à leur dire comment s'habiller pour être respectable.

A bon entendeur,

Ludivine

Crédit photo Pinterest

4 commentaires

  1. Tellement triste mais tellement vrai ! Impossible pour une femme de sortir en ville sans avoir à subir une remarque désobligeante. Ces petites agressions du quotidien nous poussent à rester toujours plus discrète mais comme tu le dis si bien même en jeans on a le droit aux éternelles tentatives de drague qui se terminent par des insultes! J'en suis venue à ne plus aller en ville seule le soir et même en journée j'évite. Joli Article, bien formulé et qui j'espère en fera peut être changer quelques uns mais j'ai bien peur que certaines causes soient bel et bien perdues!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que l'article t'ait plu, c'était un cri du cœur, qui, je pense, est un cri que nous sommes beaucoup à vouloir pousser. Heureusement, même s'il ne parle pas aux gros lourds qui nous draguent ou nous agressent, j'ai eu de bons retours de la part d'hommes bien !

      Supprimer
  2. Ton article est top! Très bien écrit.
    J'aimerais beaucoup voir comment ça se passerait si les rôles s'inversaient et si nous on se mettait à harceler les hommes...
    Ils feraient moins les malins!
    Bonne journée,
    Vanessa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les rôles s'inversaient, je pense qu'ils seraient bien dans l'embarras. Ca serait plutôt drôle à voir même ! :)

      Supprimer

Retour en haut